SLS Entièrement brûlé pour la première fois malgré les fuites

Une pleine lune est en vue depuis le complexe de lancement 39B au Kennedy Space Center de la NASA en Floride le 14 juin 2022. Le système de lancement spatial Artemis I (SLS) et le vaisseau spatial Orion, au-dessus du lanceur mobile, étaient en cours de préparation pour un temps humide répétition pour pratiquer les délais et les procédures de lancement. Première d’une série de missions de plus en plus complexes, Artemis I testera SLS et Orion en tant que système intégré avant les vols habités vers la Lune. Grâce à Artemis, la NASA fera atterrir la première femme et la première personne de couleur sur la surface de la Lune, ouvrant la voie à une présence lunaire prolongée et utilisant la Lune comme tremplin vers Mars. Crédit : NASA / Ben Smegelsky

Artemis Dans la répétition générale mouillée s’est terminée hier (20 juin 2022) à. 19.37 EDT (16.37 EDT) à T-29 secondes dans le compte à rebours. Ce test a marqué pour la première fois que l’équipe a entièrement chargé tous les réservoirs de propulseur de la fusée Space Launch System et a poursuivi le compte à rebours jusqu’au lancement du terminal, où de nombreuses activités critiques se succèdent rapidement.

NASA Space Launch System Rocket et lanceur mobile d'engins spatiaux Orion avec cordons ombilicaux

Une illustration d’artiste du lanceur mobile avec des cordons ombilicaux installés sur la tour et attachés à la fusée Space Launch System de la NASA et au vaisseau spatial Orion. Crédit : NASA

Lors du chargement des propulseurs plus tôt dans la journée, les contrôleurs de lancement ont rencontré une fuite d’hydrogène dans la déconnexion rapide qui relie un cordon ombilical du mât de service de queue sur la rampe de lancement mobile à l’étage central de la fusée. L’équipe a tenté de corriger la fuite en chauffant la déconnexion rapide, puis en la refroidissant à nouveau pour ajuster un joint, mais leurs efforts n’ont pas résolu le problème.

Les contrôleurs de lancement ont ensuite élaboré un plan pour masquer les données associées à la fuite qui déclencherait une équipe du séquenceur de lancement ou un ordinateur de démarrage au sol dans un véritable scénario de jour de lancement, pour leur permettre d’aller aussi loin que possible dans le compte à rebours. Le temps requis pour élaborer le plan a nécessité un temps d’attente prolongé pendant les activités du compte à rebours, mais elles ont pu reprendre avec les 10 dernières minutes du compte à rebours, appelées le compte à rebours. Lors du comptage terminal, les équipes ont effectué plusieurs opérations critiques à effectuer pour le lancement, notamment le passage du contrôle de la séquence de lancement au sol à la séquence de lancement automatisée contrôlée par le logiciel de vol de la fusée, et une étape importante que l’équipe souhaitait effectuer.

Cette deuxième répétition générale d’Artemis I a commencé le 18 juin 2022. Après l’arrivée de l’équipe de lancement à leurs stations à l’intérieur du Launch Control Center à 18 heures.[{” attribute=””>NASA’s Kennedy Space Center in Florida at approximately 5 p.m. EDT to begin the wet dress rehearsal test for NASA’s Artemis I mission. The countdown began 30 minutes later at 5:30 p.m. or L-45 hours, 10 minutes before the initial target T-0 of 2:40 p.m. on Monday, June 20.

Overnight from June 18th to the 19th, engineers powered up the Orion spacecraft and the Space Launch System’s core stage. Teams also configured several systems on the ground, rocket, and spacecraft and performed activities to prepare umbilicals that connect the rocket and spacecraft to the mobile launcher and are used to provide power, communications, coolant, and propellant.

On the morning of June 20, the launch control team began chill down operations and resumed the countdown clock ahead of flowing super cold liquid oxygen (LOX) into the core stage tank. The T-0 time for today’s test is now 4:38 p.m. EDT for the first of the two terminal count runs for the wet dress rehearsal.

The process for filling the core stage tank begins with the chill down, or cooling, of the propellant lines to load the liquid oxygen and liquid hydrogen in preparation for tanking. The team will slowly fill liquid oxygen into the core stage tank with the fast fill beginning soon after. Teams will then proceed to slowly fill the core stage’s liquid hydrogen tank followed by fast fill.

 

(function(d,s,id){var js,fjs=d.getElementsByTagName(s)[0]; si (d.getElementById (id)) retour ; js = d.createElement (s) ; js.id = id ; js.src = “https://connect.facebook.net/en_US/sdk.js#xfbml= 1 & version = v2.6 “; fjs.parentNode.insertBefore (js, fjs);} (document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

Leave a Reply

Your email address will not be published.