La sortie de NBA de Robert Sarver révèle à nouveau les défauts de la ligue

Pour les besoins de son profil public, Robert Sarver sera bientôt reclassé de “propriétaire NBA” à “ancien: Propriétaire de la NBA”, et pour cela, tout le monde dans la ligue peut être raisonnablement reconnaissant. Les Suns, leurs employés et la NBA dans son ensemble seront assurément mieux lotis sans un sexiste impénitent et un tyran de bureau qui se sont essayés à l’utilisation du mot n, sans honte ni regret.

Serveur le mercredi : a annoncé son intention de vendre à la fois les Suns et le Mercury de la WNBA, cédant à la pression du public une semaine seulement après que le commissaire de la NBA, Adam Silver, lui a infligé une interdiction d’un an et une amende de 10 millions de dollars à la suite d’une enquête interne. La nouvelle a été accueillie par des acclamations virtuelles, dans des déclarations de LeBron James : et: CJ McCollumde: ancien: Employés du Soleil : et d’innombrables fans et experts qui ont été consternés par la longue histoire d’inconduite de Sarver.

.

Leave a Reply

Your email address will not be published.